+3281240430
info@prixjuste.be

Le label Prix Juste Producteur

Prix Juste Producteur

Un label basé sur un système simple

La guidance des consommateurs à la recherche de produits « Prix Juste Producteur » est proposée au travers d’un système de label. Ce label est basé sur un référentiel simple composé de 15 critères.

Le système de certification est géré par l’ASBL SOCOPRO (Service opérationnel du Collège des Producteurs) afin de rendre le service peu coûteux pour les Producteurs. En vue de garantir l’impartialité et le professionnalisme de la certification, l’ASBL SOCOPRO est contrôlée par un OCI (Organe de Certification Indépendant).

Un label qui caractérise la qualité des relations commerciales

Le label ne caractérise pas la valeur absolue du prix payé au Producteur mais bien la qualité des relations commerciales qui lient le producteur à son premier acheteur.

Les produits certifiés garantissent que les relations commerciales entre les agriculteurs (y compris les associations d’agriculteurs), et leurs premiers acheteurs confèrent aux producteurs suffisamment de pouvoir de négociation et considèrent les coûts de production, tout en favorisant les performances sociales et environnementales de l’agriculture.

Un référentiel basé sur 15 critères

Comment caractériser des relations commerciales qui stimulent des prix plus justes ? 4 axes guident notre référentiel :

Les groupes de Producteurs

Le respect des coûts de production

La transparence et la durée des engagements

L’indépendance des Producteurs


Notre cahier des charges est basé sur ce référentiel qui est composé de 15 critères :

1-3. Existence, description et identification de la marque, du produit et des opérateurs

Sont regroupés ici les critères notés de 1 à 3, dont l’objectif est d’assurer une description complète des opérateurs et de la marque entrant dans le processus de fabrication du produit.

4. Identification du groupe des producteurs

Peu importe l’acteur impliqué dans la filière, les fournisseurs de matière première doivent faire partie d’un groupe d’agriculteurs rassemblés dans une organisation formelle ou non. La conformité du critère repose sur le fait que si un acteur de marché s’approvisionne auprès de 2 producteurs minimum: alors il s’adresse à un groupe identifié (dénomination taille, nbre de membres, quantité produites, localisation).

Ce critère ne s’applique pas aux Producteurs commercialisant directement leurs produits au consommateur (B to C)

5. Gouvernance démocratique du groupe de producteurs

Mettre en place un modèle de gouvernance démocratique entre Producteurs exige une réponse face aux défis suivants: empêcher de concentrer le pouvoir de décision, veiller à l’implication de tous dans la structure tout en offrant une transparence aux producteurs membres du groupe sur le management de l’organisation économique.

La conformité de ce critère repose sur l’existence d’une charte ou d’un ROI reprenant les grandes lignes de la gouvernance du groupe ainsi qu’une réponse aux défis identifiés ci-dessus. Il est accepté qu’un processus soit entamé pour ce critère avec un délai maximum d’un an pour aboutir à la finalisation des documents.

Ce critère ne s’applique pas aux Producteurs commercialisant directement leurs produits au consommateur (B to C)

6. Organisation de la production au sein du groupe de producteurs

Ce critère vise à définir au sein du groupe de Producteurs, un plan de production afin de faciliter la négociation de clauses de répartition de valeurs entre agriculteur et premier acheteur.

Ce critère ne s’applique pas aux Producteurs commercialisant directement leurs produits au consommateur (B to C)

7. Politique tarifaire concertée au sein du groupe de producteurs

Il s’agit de définir au sein du groupe de Producteurs, les éléments objectifs à considérer pour faciliter la négociation tarifaire de clauses de répartition de valeurs entre agriculteur et premier acheteur pour un produit donné, d’une qualité donnée, commercialisé via un acheteur donné.

La conformité de ce critère repose sur l’existence d’une politique tarifaire au sein du groupe en tenant compte de la diversité du groupe. Il est accepté qu’un processus soit entamé pour ce critère avec un délai maximum d’un an pour aboutir.

Ce critère ne s’applique pas aux Producteurs commercialisant directement leurs produits au consommateur (B to C)

8. Le prix se définit au travers des coûts de production

Dans le cadre des relations commerciales entre les Producteurs et leurs premiers acheteurs, il est fondamental que le prix intègre les coûts de production en ce compris la notion de rémunération du travail.

La conformité de ce critère repose sur l’existence d’un outil de calcul spécifique qui intègre les coûts de production.

9. Le prix se définit au travers de la qualité

Dans le cadre des relations commerciales entre Producteurs et leurs premiers acheteurs en lien avec des cahiers de charges de qualité spécifique, il est souvent « oublié » de considérer le coût de production supérieur lié à la qualité requise. Etant donné que la qualité conditionne généralement le prix du produit, il est important de pouvoir la définir de façon à ce que chacun des partenaires commerciaux ait une représentation commune de la qualité attendue et du coût supplémentaire.

Il est accepté pour ce critère qu’un processus soit entamé avec un délai maximum d’un an pour aboutir à sa concrétisation.

10. Délai de paiement court

Un délai de paiement court est la base des relations commerciales durables. La conformité de ce critère repose sur le respect d’une durée maximale de 30 jours fin de mois concernant les paiements aux producteurs.

11. Un contrat formalisant les accords entre le producteur et son premier acheteur

La négociation entre opérateurs est une phase clé dans la définition du partenariat commercial. Il est essentiel que celle-ci soit cadrée au sein d’une procédure formalisée, comme un contrat. La négociation doit offrir un cadre démocratique où chacun des acteurs peut s’exprimer à armes égales.

La conformité de ce critère repose sur l’existence d’un contrat entre les opérateurs reprenant l’ensemble des engagements décidés lors de la négociation. La négociation ou le renouvellement des accords obtenus doit également être planifié.

Les engagements contractuels sont respectés par chaque partie dans la durée de leurs relations commerciales.

Il est accepté qu’un processus soit entamé pour ce critère avec un délai maximum d’un an pour aboutir à la concrétisation de celui-ci.

Ce critère ne s’applique pas aux Producteurs commercialisant directement leurs produits au consommateur (B to C).

12. Traçabilité des produits

La traçabilité des produits portant le label “Prix Juste Producteur” doit être garantie et contrôlable tout au long de la chaîne commerciale.

Tous les opérateurs concernés par le produit doivent répondre aux exigences légales en vigueur concernant la traçabilité et l’étiquetage des produits.

13. Origine des produits

Les produits faisant l’objet du label doivent prioritairement provenir des Producteurs bénéficiant de la certification.

L’approvisionnement externe (outsourcing) est accepté dans les exceptions suivantes :

  • En cas de circonstance exceptionnelle (climat…) pour une durée limitée dans le temps seulement
  • Pour des produits transformés, les produits portant le label doivent contenir au moins 80 % de produits provenant des Producteurs faisant l’objet de la certification

En cas d’approvisionnement externe, chaque produit provenant des Producteurs doit être identifié différemment que les produits issus de l’extérieur.

Dans tous les cas d’approvisionnement externe, le critère de juste rémunération pour les producteurs externes ayant fournis l’approvisionnement doit être assuré.

14. Durée de l’engagement

La durée du partenariat entre opérateurs est un élément important de toute relation commerciale durable. C’est pourquoi, ce concept défend un engagement formel de minimum un an. Cette durée de un an peut être reconduite pendant les 3 premières années des relations commerciales ; ensuite la durée de l’engagement doit être augmentée à une durée de minimum 3 ans.

Ce critère ne s’applique pas aux Producteurs commercialisant directement leurs produits au consommateur (B to C)

15. Indépendance des Producteurs

En dehors des accords liés à la qualité des produits, le producteur conserve toutes décisions relatives aux moyens de productions. Le producteur est propriétaire de ses productions.


Comité d’éthique

Un comité d’éthique composé de différents membres du Collège des Producteurs assure la gestion des décisions liées aux situations particulières ou aux situations dans lesquelles l’éthique de l’usage du label pourrait être remise en question.